Journée Mondiale Contre la Désertification

Le 17 juin 1992, l’ONU a adopté la convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD). Cette journée a pour but de nous rappeler les dangers de la désertification et de la sécheresse dans le monde.

Selon les critères de l’UNCCD, la désertification est la dégradation des sols dans les zones arides et semi-arides. Quand les sols sont fragilisés, le couvert végétal s’amenuis et le climat impitoyable fait le reste.

Thème 2020 : Aliments. Fourrage. Fibres.

Cette Journée de lutte contre la désertification et la sécheresse sera axée sur le changement des comportements vis-à-vis des principaux facteurs de désertification et de dégradation des terres : la production et la consommation croissantes et excessives de la population à l’échelle planétaire.

L’expansion, l’enrichissement et l’urbanisation de la population font exploser la demande de terres destinées à la production d’aliments, de fourrage pour les animaux et de fibres pour la fabrication de vêtements. En parallèle, la santé et la productivité des terres arables existantes se détériorent, un phénomène aggravé par le changement climatique. 

Les modes de consommation et les habitudes de vie doivent changer si nous voulons disposer de suffisamment de terres cultivables pour satisfaire aux besoins des dix milliards d’habitants que comptera la planète d’ici 2050. Cette Journée, dont le slogan 2020 est « Aliments. Fourrage. Fibres. », vise à sensibiliser les individus sur la manière de réduire leur empreinte écologique.

À Mayotte

Les tentatives pour lutter contre le recul des espaces boisés ne datent pas d’aujourd’hui dans notre département. La DAAF (direction de la forêt) et le service forêt du département ont déjà mené des expériences. Mais c’est une nouvelle période qui s’ouvre avec un programme expérimental dont l’approche est inédite à plus d’un titre.

Cliquez ici pour aller plus loin dans la lecture.

À l’occasion de la journée mondiale de l’environnement, Mayotte la 1ère avait réalisé un reportage sur une action contre les « padza » à Moinatrindri, dans le sud de l’île il y a une vingtaine d’année. Voici le sujet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s