Un permis de braconner en toute impunité

Au lendemain de la décision du Tribunal Correctionnel de Mamoudzou de relaxer deux braconniers de tortues formellement identifiés, ayant reconnu leurs méfaits, ceci à cause d’un vice de procédure et d’importantes lacunes dans l’enquête, les associations Les Naturalistes, Mayotte Nature Environnement, Oulanga na Nyamba et le Conseil départemental de Mayotte font part de leur déception face à ce qui peut apparaître comme « un permis de braconner en toute impunité ».